Forum RPG fantastique, Inspirations : Harry Potter, Divergente, Bloodlines.
 
AccueilPublicationsS'enregistrerConnexion

Un échange sans retour

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Invité
Invité


Hibou signé Invité le Ven 27 Oct - 22:20
Un échange sans retour

Vincent Griffith



Le jeune sorcier étant depuis déjà quelques jours à Ysteria, il parcourait la ville avec une marche assez banale. Après quelques minutes, il arriva alors devant sa destination : l'église. Il admira l'église de l'extérieur avec la hâte d'y entrer, mais elle était très ancienne,  il devait entrer avec méfiance. Il avança alors à l'entrée de cette dernière puis l'ouvrit d’une poignée ferme, laissant alors la porte de l'église grincer et résonner dans un écho assourdissant. Ses yeux admirèrent l'intérieur : elle devait avoir plus de 200 ans cette église, c'était incroyable. Il continua sa marche, arrivant devant l'autel. Il posa alors un bout de papier sur l'autel, et avec sa magie laissa alors un message au dénommé Niklaus Mikaelson en espérant qu'il ne soit pas têtu et qu'il viendrait.

Il s'approchait lentement quand il entendit alors des bruits de pas s'approcher et entrer dans l'église. Son sourire s'élargit, sachant que ça ne pouvait être que lui. Il avait fait vite... Il vit alors sa silhouette apparaître dans l'obscurité de l'établissement et son visage apparut sous la lumière, traversant les vitraux.

-    "Klaus ! Tu as fait vite, je m'ennuyais en ton absence... J'aimerais que tu m'aides pour quelque chose et je sais que tu me dois beaucoup de faveur, et tu es un homme de paroles rappelle-toi."

Il avait fait en sorte d'empoisonner son sang au cas où ce cher Klaus lui sauterait dessus et n'hésiterait pas à le mordre. Il descendit alors les marches, arrivant en face de lui et s'arrêta, laissant son sourire se perdre et ses yeux dévisager les siens..

-    "Il me faudrait ton sang pour faire quelque chose... Cela me serait très utile. Ne pose pas de questions hâtives, tu auras tes réponses une fois que j'aurai ton sang. Et non ce n'est pas pour te détruire ou je ne sais quel plan farfelu que tu vas nous dicter encore et encore."
Code by AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


Hibou signé Invité le Sam 28 Oct - 18:20


♛ Un échange sans retour ♛



Il roulait des yeux face aux quelques habitants qui affluaient de plus en plus dans les rues. Comme si cette cité attirait en son sein les créatures les plus puissantes que le monde ait connu. Il passe furtivement sa langue sur ses lèvres, se crispant soudainement. Il porte sa main sur le mur pour l’utiliser comme appui, grognant de douleur lorsqu’il reçoit une invitation magique. Il persifle ton prénom entre ses dents avec une haine non dissimulée, son regard s’enfermant dans les abysses de sa colère.

« - Il ne manquait plus que lui. »

Il ne se fit pas prier et rejoignit l’endroit du rendez-vous. Un léger sourire l’éprend lorsqu’il ouvre dans un fracas les deux grandes portes de l’église, son entrée fracassante résonnant dans la pièce. Il marche nonchalamment tout en écartant les bras d’un geste théâtral.

« - Allons Vincent, ne viendrais-tu pas accueillir ton invité ? Je dois plutôt t’avouer que passer ton temps dans une église, c’est plutôt une habitude morbide. »

Il baisse les bras, un sourire mutin aux lèvres. Il hausse alors les sourcils en t’écoutant déblatérer de telles inepties, il reste les bras ballants se positionnant en biais. Contemplant les vitraux avec attention. Il porte son index à ses lèvres pour s’aider à réprimer un rire sarcastique.

« - Attends… »

Il se cambre et rit légèrement, lorsqu’il se redresse, son corps était proche du tien, sa main sur ta gorge, serrant ses doigts sur ta trachée, il souffle d’une voix suave :

« - Cesse de jouer avec ma patience, sorcier. Sinon la perte de ta femme ne sera plus le seul fléau qui te hantera. »

Il serre la mâchoire et te rapproche de lui soufflant, les yeux scintillants et s’agrandissant.

« - Tu oses réclamer un quelconque tribut, mais je ne te dois... »

Il hausse les sourcils et souffle contre tes lèvres avec dédain :

« - Rien du tout. Si ce n’est une agonie délectable. »

Il te relâche violemment te lançant au sol en soupirant. Il plisse les yeux et se met à rire en écartant les bras.

« - Tu m’invites dans ta charmante demeure, légèrement glauque, en espérant obtenir de ma part quelque chose qui pourrait t’aider ? Quand je t’écoute j’ai l’impression que tu as oublié à qui tu t’adresses. »






By Timelapse [N.M.]

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


Hibou signé Invité le Lun 30 Oct - 22:59
Un échange sans retour

Vincent Griffith



Quand tu l'attrapa par la gorge il eu le souffle couper ses yeux s'écarquille et il te regarde t'écoutant alors, puis quand il attérit au sol il prend une grande inspiration et se relève souriant légèrement.-

"Le seul problème Niklaus c'est que ici tu n'es pas a la Nouvelle-Orléans ici tu n'es rien. Et oui même si tu ne veux pas me le donner je m'en occuperait moi même d'en recupérer alors."

Il recule en réprimant un rire puis se pose alors contre le mur laissant alors ses yeux fixer les tien quand il n'hésite pas a faire un mouvement de poignet pour te briser une de tes jambes.-

"Il faudra vraiment que tu te calme car tu sais que je pourrais faire quelque chose que tu regrettera amèrement Niklaus. Ceci dit je pourrais tout de même m'amuser cela fait longtemps que je n'ai pas utilisé ma magie je pourrais t'en faire des démonstration un peu plus en profondeur."

Il s'approche alors de toi et agite sa main commençant a faire bouilloner ton sang et te colle alors une migraine par l'occasion. Certe tu es un hybride mais encaisser plusieurs douleur a la fois peut-être aussi difficile a ne pas lâcher prises.-

"Dit moi, pourquoi ne m'as tu pas tué directement. Tu es aurai peu le faire quand tu avais l'occasion mais rien. C'est bizarre tu aurai besoin de moi comme tout le monde ?"
Code by AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


Hibou signé Invité le Mar 31 Oct - 20:53


♛ Un échange sans retour ♛



Il te dévisage, son regard s’était obscurcit à un point tel que l’humanité dont il pouvait encore porter le manteau, s’évinçait dans l’abysse de ses iris. Il serre la mâchoire et arbore un sourire forcé, presque cynique. Il hausse les sourcils et se rapproche, soufflant légèrement :

« - Tu te trompes Vincent Griffith, petit sorcier esseulé et lamentable. »

Il se rapproche et saute sur la petite table de bois qui était utilisée pour l’office écartant ses bras et se mettant à marcher simplement en soupirant, bougeant ses mains pour accompagner ses paroles.

« - Qu’importe la ville que je m’accapare, elle ploie sous mon joug et personne ne peut rivaliser contre le régime de terreur que j’instaure. Personne. »

Il lève son regard bestial vers le tien, un sourire en coin pour seul témoin du prochain massacre qu’il imaginait.

« - Un sorcier avide de pouvoir, prêt à sacrifier sa femme et son enfant pour devenir plus puissant, et ensuite abandonner la magie n’a aucune leçon à me donner quant à ce que je représente. »

Il hurle finalement de douleur, ses narines se gonflent lorsqu’il serre les dents réprimant un râle de rage. Il te fixe en fronçant les sourcils, un grognement bestial pourfendant ses lèvres. La sueur s’éprend des pores de sa peau, le faisant transpirer, il avait la désagréable sensation de fondre de l’intérieur. Mais cela n’avait rien de nouveau, tu reprenais des rituels auxquels il avait déjà survécu. Le râle de douleur qui s’en suivit fut le déclic. Ses prunelles devinrent jaunes et le grondement qui lui échappe n’avait plus rien d’humain. Il se rapproche vitesse vampirique et te frappe violemment d’un coup de bras pour te faire voltiger à l’autre bout de l’église. Il se rapproche et pour éviter un quelconque autre sort il te brise les poignets, se faisant violence pour ne pas simplement t’arracher la tête. Il se penche et se met à rire mauvaisement murmurant contre ton visage.

« - Heureusement que ta fille n’est pas née pour voir à quel point son père est pathétique et soumis à être l’éternel esclave de sa magie. Même ta femme t’a finalement tourné le dos, et tu oses encore juger mes exactions ? »

Il se redresse et se met à rire arrachant un banc de l’église pour le mettre sur toi et t’immobiliser. Lâchant un rire carnassier et moqueur.

« - Je ne porte aucun voile d’humanité pour justifier mes actes. J’assume entièrement la hauteur de mes atrocités, je ne les justifie pas par des masques de vertus comme vous le faites. Vos causes sont ineptes et hypocrites. En mille ans j’ai eu le temps d’apprendre, qu’il n’y a pire abomination que l’humanité déguisée. »

La colère l’avait épris. Il passe sa manche sur ses lèvres avec désinvolture, déglutissant finalement et inspirant grandement. Il se rapproche et plonge finalement sa main dans ta poitrine pour serrer ton cœur violemment, gardant sa main à l’intérieur en se délectant des battements irréguliers de ton organe vital. Il se cambre et murmure tout contre ton oreille, te fixant dans les yeux.

« - TU n’es rien du tout pour ce monde, pour moi. Tu n’es plus que l’ombre de toi-même, peux-tu seulement encore prétendre au titre de sorcier. »





By Timelapse [N.M.]

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


Hibou signé Invité le Mer 1 Nov - 23:15
Un échange sans retour

Vincent Griffith



Il percute le mur tombant alors au sol, il laisse alors un cri de douleur sortir de ses lèvres puis relève sa tête pour te dévisager. Il voulait lancer un autre sort mais tu avait déja tout prévu quand il brise les poignet de Vincent il hurle de douleur. La seule chose qu'il pouvait faire c'était t'écouter et te dévisager. Il se met a rire lentement quand il serre les dent sous la douleur il te regarde.-

" Tu ne te rend même pas compte de ce que tu dis... Tu es tout autant une abomination que nous, tu as tué des milliers de personne car il ne voulait pas t'écouté et tu peux appelé sa comme tu le souhaite mais même ta famille te rejete car tu n'es qu'un égoiste tu ne pense qu'a toi. Je me demande pourquoi tu es encore de ce monde. Tu n'es qu'un monstre qui prend du mal en plaisir a tuer tout ce qui bouge."

Quand il senti ta main prendre son coeur son souffle s'arreta et il te regarde pester des mots qu'il ne voulait pas entendre. Il serre les dents soufflant alors doucement puis laisse un rire de douleur s'échapper.-

"Tu pense vraiment que je vais te croire, Je peux toujours me prétendre sorcier tu sais pourquoi ? Car moi j'ai reçu ce titre par moi même toi tu te fait appeler l'hybride car tout le monde a peur de toi même ta famille te fuis. Que devrais-je dire de plus. "

Il serre alors les dent quand il pose son bras sur ton bras sentant la douleur de sa poigne sur son coeur. Il ne savais pas quoi faire mais il ne pouvait pas mourir maintenant, ça ne peut finir comme ça.-
Code by AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


Hibou signé Invité le Mer 1 Nov - 23:56


♛ Un échange sans retour ♛



Il émet un rire mauvais en voyant ton état. Arquant un sourcil simplement. Il humecte ses lèvres tout en ravalant sa salive. Il relâche ton cœur et enlève sa main, te laissant agonisant sur le sol. Ta condition ne te permettait pas de guérir aussi vite que les créatures que tu haïssais plus que de mesure. Il souffle alors dans un ton effronté :

« - Pourquoi fais-tu cette tête ? C’est un endroit approprié pour mourir. »

Il porte ses doigts à ses lèvres et lèche ton sang brièvement, te lançant un sourire narquois et empreint de malice. Il se met à rire et secoue la tête, venant lentement frôler le bois rugueux et vétuste d’un banc d’un air distrait. Il passe sa langue sur ses lèvres et roule des yeux simplement face à tes paroles.

« - Epargnes-moi les discours haineux sur ma race et ma condition. Je sais parfaitement que je suis horrible et abo-mi-na-ble. »

Il se retourne et s’appuie simplement sur le banc, joignant ses mains devant lui tout en pinçant ses lèvres l’une contre l’autre dans une moue perplexe. Il écarquille les yeux et arbore une expression faussement surprise, plissant le front et portant une de ses mains à son cœur.

« - Ouh… tu me blesses. »

Il se met à rire et te pointe de son index, le bougeant mécaniquement. S’avançant finalement il enlève le poids qui obstruait tes mouvements. Tu étais déjà assez mal en point, il n’avait pas besoin de ces quelques précautions.

« - Tu te fourvoies Vincent, mais ta naïveté est presque attachante. Et le plus surprenant c’est d’entendre ta voix brisée par la douleur émettre encore cette cacophonie d’injures et d’attaques verbales. Tu es pathétique. »

Il se rapproche et s’accroupit, posant ses coudes sur ses genoux pour te dévisager, haussant les sourcils.

« - Mais nous pouvons trouver un terrain d’entente, ne penses-tu pas que l’important n’est pas cette querelle stupide, mais l’ennemi qui nous a tous enfermé dans cette ville ? »

Il incline son regard et plisse les yeux.

« - Soit, c’est comme tu le souhaites. Tu perds assez de sang, et risque probablement de mourir dans quelques heures. Ou alors tu peux me demander de te soigner pour que je te prouve que je peux être complaisant. Même avec la vermine. »






By Timelapse [N.M.]

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


Hibou signé Invité le Ven 3 Nov - 20:42
Un échange sans retour

Vincent Griffith



Il respire alors légèrement quand le poid fut enlevé puis serra les dent en t'écoutant, il ne voulait pas arrivé a l'aider mais nous avions le même objectif trouvé celui qui nous a enfermé. L'important éffectivement n'étais pas de s'entre tué mais de s'entraider. Il haussa alors un sourcil quand tu lui dit alors ces quelques mots qu'il croyait disparut. Il te regarde fermant alors ses paupières mâchant ses quelques mots.-

" Sa peut très bien ce finir comme ça... Mais soigne moi si tu as besoin de moi encore. C'est pas comme si je t'aidais c'est juste pour faire ce que j'ai en tête depuis le début."

Il te regarde alors ne pouvant pas se servir de ses mains pour se lever car ce cher Klaus lui avait brisé les poignets. Il devait avoir quelque chose derrière la tête pour lui demandé de l'aide mais c'étais pas plus mal ça l'empêcherai de mourrir et voir même mieux.-

" Bon je n'ai pas trop envie de rester allongé mais... Tu pourrais au moin faire l'éffort de tendre le bras."

Il regarde alors l'hybride souriant narquoisement mais n'allait pas laissser cette occasion filer pour se soigner et boire son sang. Il ne savait pas ce que Klaus pouvait pensé mais cela devait impliqué encore des morts a coup sûr ce n'étais pas envisageable pour le sorcier mais il pourrait trouver un solution au cas ou sa dégénèrerais. En parlant de mort, Vincent réfléchis alors quelque minutes puis soupire d'aise, il n'y avait pas d'humain par ici a part cette étrange femme qu'il avait rencontré dans la bibliothèques mais il n'allait surtout pas l'emmener jusqu'a elle.-

Code by AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


Hibou signé Invité le Ven 3 Nov - 22:12


♛ Un échange sans retour ♛



Il émet un rire moqueur face à tes propos et secoue la tête de dépit. Tu passais de l’homme fier, toujours avec l’amertume de quelques propos, même si tu étais à terre. À une supplique ridicule qui n’était pas nécessaire. Il lèche ses lèvres et te fixe, ton agonie était encore délectable à voir, et il se rappelait ô combien ta petite présence avait importuné ses plans jadis. Il pince ses deux lèvres ensembles dans une moue dubitative.

« - Ou alors, je peux très bien te laisser mourir dans ta tanière, et être débarrassé d’un ennemi potentiel. »

Il fixe la décoration avec un intérêt fin. Haussant finalement les sourcils tout en redescendant son regard dans le tien.

« - Je ne te soigne qu’à quelques conditions. N’était-ce pas évident ? Tu n’auras pas de mon sang pour tes quelques expériences. Pas tant que je n’ai pas fait examiner tes quelques sorts à Elijah ou Kol, étant donné que le plus jeune est un féru de magie. »

Il se rapproche et s’installe sur le sol. Repliant une jambe et posant son bras ballant dessus, fixant le plafond. Il soupire alors pour continuer sa petite liste :

« - Deuxièmement… »

Dit-il en levant l’index, un fin sourire aux lèvres.

« - Ouh… je sens que tu ne vas pas aimer la seconde. »

Un léger rire lui échappe. Il se décide enfin à se redresser et te fixer de son regard altier. Son mépris était perceptible à la simple lueur de son regard.

« - Tu devras m’obéir, quand un jour je reviendrai vers toi pour une requête quelconque, tu seras forcé de remplir ta part du contrat. Et vu que je sais à quel point tu peux être vicieux, Vincent… Griffith. Je te somme de lancer un sortilège pour m’assurer que cette clause sera honorée. Et non falsifié par un retournement de situation dont tu es si coutumier. »






By Timelapse [N.M.]

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Hibou signé Contenu sponsorisé le
Revenir en haut Aller en bas

Un échange sans retour

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Time Lapse :: TIMELAPSE 1 :: L'église-